Logo info Brabant Wallon

Strasbourg > Spectacle > Notre Dame de Paris

Fév 26, 2024 | Agenda, Agenda Concerts, comédie musicale, Cultures, France, Musique culture, STRASBOURG, Strasbourg ., YANN FL, Zénith de Strasbourg

Info>>lux >> Activité à faire en >> Agenda >> Strasbourg > Spectacle > Notre Dame de Paris

NOTRE DAME DE PARIS EN SPECTACLE AU ZENITH DE STRASBOURG 

Le spectacle de Notre Dame de Paris a fait vibrer le public strasbourgeois le 3 février dernier. Avec une distribution exceptionnelle, cette représentation a su captiver les spectateurs par ses performances remarquables. 

Une distribution aux talents divers 

Pour cette soirée, c’est Angelo Del Vecchio qui a endossé le rôle de Quasimodo, incarnant à la perfection la souffrance et la sensibilité du célèbre sonneur de cloches. A ses côtés, Elhaida Dani a brillamment interprété le rôle d’Esmeralda, apportant une touche de grâce et de vivacité à son personnage. Daniel Lavoie a, quant à lui, donné vie au redoutable Frollo, avec une intensité et une profondeur qui ont fait frissonner le public. Flo Carli a su apporter une pointe d’humour en interprétant Gringoire, tandis qu’Eric Jetner a incarné Phoebus avec charisme et charme. Le spectacle a également été marqué par la présence de Jay dans le rôle de Clopin, ainsi que de Salomé dans celui de Fleur-de-Lys, apportant une diversité de talents. 

25 ans de succès et des personnages toujours attachants 

Les principaux personnages emblématiques de l’histoire ont été mis en lumière par leurs interprètes. Le sonneur de cloches de la cathédrale, Quasimodo, a été célébré comme le pape des fous, incarnant à lui seul la dualité entre la souffrance et la célébration. Esmeralda, une bohémienne, a captivé le public par sa grâce et sa vivacité. Frollo, un homme d’église, a apporté une touche de noirceur et d’intensité à la représentation. Clopin, le chef des bohémiens, a ajouté une dimension mystérieuse à l’histoire. Phoebus, le chevalier chargé de protéger Paris, a suscité l’admiration, mais aussi la méfiance de Frollo. Fleur-de-Lys, initialement destinée à épouser Phoebus, a vu son destin prendre un tournant inattendu. Enfin, Gringoire, le conteur de l’histoire, a guidé le public à travers les différentes facettes de l’intrigue. Chaque personnage a apporté sa propre contribution à cette représentation riche en émotions et en rebondissements. 

POUR RAPPEL : 

L’histoire de Notre-Dame de Paris se déroule dans le contexte des sans-papiers qui arrivent à Paris en quête d’asile. Frollo, l’homme d’église, exprime son désaccord avec cette situation, mais finit par tomber sous le charme d’Esmeralda. Cependant, il la considère comme une sorcière et tente de la capturer. À la place, c’est Quasimodo qui est capturé pour avoir protégé Esmeralda. Il tombe également amoureux d’elle. Phoebus, qui est censé être avec Fleur-de-Lys, est également séduit par Esmeralda. Un triangle amoureux se forme autour d’elle, mais elle finit par choisir Phoebus. Par la suite, par jalousie et amour, Frollo tue Phoebus et fait croire à Esmeralda qu’elle est responsable de sa mort. Elle est condamnée à être pendue, mais avant son exécution, Frollo lui propose de la sauver en échange de relations intimes, ce qu’elle refuse. Après son exécution, Quasimodo la prend dans ses bras. La légende raconte que des années après, lorsque leurs corps ont été retrouvés, Quasimodo continuait à étreindre le corps d’Esmeralda pour l’éternité. Ainsi, bien qu’il ne l’ait pas protégée de son vivant, il a pris soin d’elle après sa mort. C’est ainsi que se termine l’histoire de Notre-Dame de Paris. 

Les moments forts s’enchaînent  

La soirée a débuté avec l’émouvante ouverture du titre : « Le temps des Cathédrales », captivant instantanément l’attention de chacun. Les différents actes se sont ensuite enchaînés avec brio, transportant les spectateurs dans l’univers sombre et mystérieux de Notre Dame de Paris. Les moments forts se sont succédé, de « Ananké : Fatalité » à « Quasimodo porte tout sur son dos ! », en passant par « Donnez-moi à boire !!!! » et « L’accusation d’Esmeralda ». Chaque scène a su captiver par sa puissance émotionnelle et sa force dramatique. 

Une mise en scène vertigineuse  

Au niveau de la mise en scène, le spectacle de Notre-Dame de Paris conserve globalement la même structure, avec un mur de pierre en arrière-plan représentant la cathédrale. Il y a également un mur d’escalade où des acrobates et des danseurs évoluent, ajoutant une dimension visuelle impressionnante au spectacle. Bien que le spectacle ait maintenant 25 ans et ait été joué partout dans le monde, il conserve un aspect intemporel. Les costumes d’époque restent actuels, et les performances vocales sont remarquables. Les lumières et la mise en scène offrent également des moments forts, tels une énorme poutre descendante du plafond et des acrobates sur des cloches descendantes. Ces éléments ont créé une expérience visuellement saisissante et vertigineuse. Il est à noter que malgré la complexité de certaines scènes, la mise en scène reste relativement simple par rapport à d’autres comédies musicales. Concernant l’histoire, les chansons s’enchaînent sans interruption, créant ainsi une narration fluide et continue. 

Finalement, cette représentation de Notre Dame de Paris à Strasbourg a été une véritable réussite, transportant le public dans un tourbillon d’émotions et de passion. Les interprètes ont su transmettre avec brio la complexité des personnages et la richesse de l’histoire, offrant ainsi une soirée mémorable aux spectateurs. 

Journaliste : Stella Ensminger 

Rédactrice : Nadia Hamama

Photographe : Yann FL

Découvrez d’autres articles sur les évènements récents

0 commentaires

Mots clés :

Notre Dame de Paris

Rotary

Le Rotary Club d’Attert, Sûre et Semois Le...

Nos sponsors