Logo info Brabant Wallon
Info>>lux >> Thémes >> Cultures >> Concerts >> Fête de la Musique >> Fête de la Musique REIMS >> Fête de la musique > Reims > Santa

Interview de Santa lors de la fête de la musique à Reims

Santa, chanteuse phare du groupe Hyphen Hyphen, se lance en solo. Et c’est seule qu’elle a foulé la scène du plateau de la fête de la musique. Après son passage émouvant, elle est venue répondre à nos questions.  

Santa, vous vous lancez en solo avec des titres en français. Qu’est-ce qui vous a poussée à faire ce virage musical ? 

Ce sont des chansons qui sont arrivées comme cela. Ce qui m’a poussée à le faire, c’est le cœur, l’envie de les incarner et de les défendre. Quand je vois que les cœurs ont battu à l’unisson avec moi, ça me fait penser que j’ai bien fait. 

On a pu vous sentir très émue après votre prestation pour cette première fête de la musique en solo. 

Oui, je suis hyper émue, déjà parce qu’il a plu, et je me suis dit que c’était un petit signe du ciel. Il faut que j’incarne vraiment cette chanson d’amour au milieu du chaos qu’est « Popcorn salé » et je me suis dit : « Bon, il va falloir rendre au ciel ce qu’il m’a donné à ce moment-là. »

Chanter dans un groupe, puis passer seule. Qu’est-ce que cela change concrètement ? 

En vrai, j’ai encore le groupe déjà. C’est plutôt un ping-pong gagnant. Ce sont eux qui m’ont dit : «Fais le » parce que ce projet est très intime et c’est en solo que je l’incarne en mon nom, Santa. Ce sont des chansons en français tandis qu’avec Hyphen Hyphen ce sont des chansons en anglais où je suis à la conquête du monde. Donc, c’est jouer sur les deux tableaux : l’émotion et l’intimité. 

Vous êtes allée chercher ce que vous ne pouviez pas avoir avec le groupe en quelque sorte ? 

Pas tellement : en fait, il n’y avait pas trop de calcul parce que ce sont des chansons qui n’étaient pas faites pour être écoutées à part, pour être jouées dans ma chambre et traverser mes tourments. Maintenant que je les incarne, j’essaye de me livrer et de faire de mes peines un feu de joie.

Quel a été le déclic pour vous dire que vous alliez essayer d’utiliser ces chansons sur scène ? 

J’ai chanté « Popcorn salé » à la bassiste et au guitariste du groupe. Ils m’ont dit : « Il faut absolument que le monde l’entende ». Et je les ai écoutés. C’est ce qui m’a poussée aussi : la buée dans leurs yeux. 

Santa, qu’est-ce que cela vous fait de voir le résultat aujourd’hui et le public qui réagit ? 

C’est somptueux. Et c’est une première pour moi comme cela. On s’en souvient des premières fois et des premiers émois. Et cela pétillait : un bon blanc de blanc millésimé pinot noir ! 

Journaliste : Laura CAVELIUS

Photographe : 2 la X photographie

Fête de la Musique Reims

Photos de la Fête de la Musique de Reims 2023

0 commentaires

Mots clés :

fête de musique

Infos >> Partenaires

[forminator_form id="1418107"]

Nos sponsors