Logo info Brabant Wallon

Mondorf-les-Bains > Concert > Goldmen

Mar 4, 2024 | 2 la x photographie, ACTUALITES, Agenda, Agenda Concerts, casino 2000, Interview, Luxembourg, Mondorf, Musique, Nadia HAMAMA

Info>>lux >> ACTUALITES >> Musique >> Mondorf-les-Bains > Concert > Goldmen

Un hommage inoubliable à Jean-Jacques Goldman au Casino 2000 de Mondorf-les-Bains

Quand les Goldmen font du Goldman

Le concert des Goldmen au Casino 2000 à Mondorf-les-Bains a été un véritable spectacle inoubliable. Les artistes ont su captiver leur public avec leur talent exceptionnel et leur hommage remarquable à Jean-Jacques Goldman.

Une performance saisissante

Dès les premières notes, le chanteur a su incarner physiquement et vocalement Jean Jacques Goldman.

Il est exactement 20h30 quand les premières notes résonnent dans la salle. La voix qui monte ressemble étrangement à celle de Jean-Jacques Goldman mais c’est celle de Alain Stevez, le chanteur du groupe. Il était assis juste parmi le public et c’est ainsi que le show a pu démarrer.

Des moments de complicité et d’humour

Sa performance a été saluée par le public qui a été émerveillé par sa voix et ses mimiques rappelant celles du célèbre chanteur. Pendant le spectacle, Alain Stevez a fait preuve de beaucoup d’humour, partageant des anecdotes et expliquant aux plus jeunes ce qu’était un vinyle et une cassette, avec une face A et une face B.

Des moments inoubliables

Un moment inoubliable a été lorsque le chanteur a fait une blague en faisant mimer la fin de la chanson « Elle a fait un bébé toute seule » à l’un de ses musiciens. La prestation était plutôt décalée, surtout lorsque le musicien est arrivé sur scène avec une poussette de poupée et un poupon dedans. Mais les moments improbables ont continué tout le long du show. Le groupe hyper énergique a donné du fil à retordre à la sécurité, surtout lorsque le guitariste et le chanteur sont partis dans la salle.

Une expérience musicale inoubliable

Le concert a duré 2 heures sans entracte, ni temps morts, offrant aux spectateurs une expérience musicale inoubliable. Le public a été transporté par des titres cultes tels que « À nos actes manqués », « Vivre cent vies », « La vie par procuration » ou encore « Au bout de mes rêves ».

Une ovation générale

Même les plus jeunes spectateurs ont été conquis par la performance du groupe, comme en témoigne Nicolas, 8 ans, qui a profité du concert avec ses parents. Les rappels avec les chansons « Je marche seul » et « Envole-moi » ont été acclamés par une ovation générale, témoignant de l’impact positif du concert sur le public. Et c’est tout en douceur avec le titre « Pour que tu m’aimes encore » que le show s’est terminé.

Un hommage exceptionnel

Les Goldmen laissent un souvenir impérissable à tous les spectateurs présents à leurs concerts. Le groupe a su rendre un hommage exceptionnel à Jean-Jacques Goldman et offrir une performance de haut niveau, confirmant ainsi leur statut d’excellents artistes.

Pour finir la soirée, le groupe a invité ses fans à une séance de dédicace au Merch.

Interview avec Alain Stenez

Infolux : Si tu pouvais faire un duo avec n’importe quel artiste vivant ou décédé, qui choisirais-tu ?

Alain Stenez : Mathieu Bogart.

Infolux : Pourquoi ?

Alain Stenez : Parce que Mathieu Bogart, c’est quelqu’un qui fait des chansons avec un style assez minimaliste et j’adore ça. On est toujours dans l’équipe de chansons compliquées alors que c’est faussement simple. Mathieu Bogart, c’est tellement du satin, ses arrangements, c’est du satin. C’est simple à écouter mais compliqué à jouer et je trouve que c’est un magicien pour ça. J’aime bien son univers. Mathieu, si tu m’entends !

Infolux : Quel était le dernier texto que tu as envoyé et à qui tu l’as envoyé ?

Alain Stenez : Le dernier texto que j’ai envoyé… ouais, ouais, bien sûr, ouais, j’ai mon téléphone avec moi. Euh, ma femme, je pense. À ma femme. Non, je l’ai appelée tout à l’heure, je sais plus. Non, non, non, non, non, ça va, ça fera. Non, là, pas de téléphone. Non, non, ma femme.

Infolux : Si tu devais résumer ta vie en quelques mots pour une bio Instagram ?

Alain Stenez : Ma vie d’artiste, de rien, autodidacte, un avenir étant gamin. Je ne pensais pas avoir un avenir serein et puis pas beaucoup d’études, parce que j’aime la liberté. Ensuite, après des relations de cause à effet qui ont fait que j’ai pris des chemins plutôt corrects qui m’ont amené à pouvoir vivre de ma passion, la musique, qui ne m’a jamais lâché. Toujours, Anthony Dac, évidemment. Et donc la chance, beaucoup de chance dans ma vie. Voilà.

Infolux : Si tu pouvais remonter dans le temps ?

Alain Stenez : Ah Ben, je revivrais à l’époque, je peux aller jusqu’aux années folles ? J’aurais aimé être né dans les Années Folles pour connaître l’évolution technique, industrielle et informatique. Mais, à la base, j’ai envie de vivre ce que « nos petits vieux » ont vécu. Ils ont vécu des choses difficiles et ça leur a forgé un caractère de dingue. Les petits vieux sont très, très… j’aurais bien aimé être un petit vieux maintenant. Voilà. 

Infolux : Quel est ton plat préféré ?

Alain Stenez : J’aime manger les frites avec des œufs, des œufs frais cassés dans les frites. Une spécialité du Nord.

Infolux : Si tu pouvais créer une playlist pour une soirée parfaite ?

Alain Stenez : « Cool and the Gang » pour danser. Pour ambiancer, du zouk, du cha cha mais assez modernisé. Des slows aussi, c’est important, les slows. Ah, Ben oui ! C’est important pour une soirée réussie. Voilà. Donc musique d’ambiance festive et musique d’amour, le bon vieux slow des années 60-70 « pour le plaisir » de notre ami Herbert Léonard, magnifique !

Infolux : Et, si demain, Jean-Jacques venait te voir, qu’est-ce que tu lui dirais ?

Alain Stenez : Je lui dirais, et je lui ai déjà dit d’ailleurs, « Merci ». Et il m’a répondu qu’il n’y était pour rien. Donc là je lui dirais « Si si ! Tu y es vraiment pour quelque chose, parce que Jean Jacques, je te rappelle que les chansons c’est toi qui les as écrites, c’est toi qui as fait les musiques et les paroles et c’est toi qui les as mises au hit-parade. Nous, on ne l’a pas fait. Donc je vous dis merci pour tout ça ». Il me dira encore « Oh je n’y suis pour rien » mais tant pis.

Journaliste : Nadia HAMAMA

Photographe : 2 La X Photographie

Photos :

Découvrez d’autres articles sur les évènements de la région

0 commentaires

Rotary

Le Rotary Club d’Attert, Sûre et Semois Le...