Logo info Brabant Wallon

Franjo > Interview > Humoriste

Déc 18, 2023 | HUMOUR, Interview, Laura Cavelius, PORTRAITS, Thémes

Info>>lux >> HUMOUR >> Franjo > Interview > Humoriste

Interview de l’humoriste Franjo

L’humoriste Franjo tourne actuellement sur les routes de France avec son spectacle à ne pas manquer. Il s’est prêté au jeu de l’interview afin de nous parler de son actualité et de ses projets à venir. 

Tu sillonnes actuellement les routes de France avec ton spectacle. Quelles sont les thématiques que tu préfères aborder sur scène ? 

Les thématiques que j’aime aborder sur scène sont les problématiques que l’on vit actuellement en société avec l’évolution des mœurs. C’est marrant et cela donne un conflit qui est parfois intergénérationnel et parfois interculturel. 

Si tu devais décrire ton humour en un mot, ce serait lequel et pourquoi ? 

Je dirais « efficace » ! Parce que j’essaye de faire rire les gens assez vite. 

Justement, est-ce que tu adaptes ton spectacle en fonction du public que tu as en face de toi ou est-ce que c’est toujours le même spectacle que tu joues ? 

En fait, souvent, quand je me déplace en province, j’essaye de faire 2-3 minutes sur  l’endroit où je vais. Et, en plus, il y a des périodes dans le spectacle où c’est de l’improvisation parce que je parle aux gens. Donc je m’adapte évidemment au public qui est sur place et le spectacle n’est jamais véritablement le même.  

Comment te renseignes-tu sur l’endroit où tu vas et ses spécificités ? 

J’essaye d’aller sur place, de parler aux « autochtones » et d’en tirer des blagues ! 

Franjo, quel est ton meilleur souvenir sur scène ? 

Je pense que mon meilleur souvenir sur scène c’était au café Oscar où je faisais encore de la chanson sur scène. Ce jour-là, j’ai eu un fou rire avec un ami qui s’appelle Mickaël Montadir qui rigolait en loge. Et le fou rire a été transmis sur tout le public et nous ! Cela a duré 5 bonnes minutes où je n’arrivais pas à reprendre et tout le monde riait aux larmes. Je pense que c’est l’un de mes meilleurs souvenirs sur scène. 

En parallèle de la scène, tu publies régulièrement sur des thèmes très variés  comme le conflit actuel ou le fait de produire ta sœur. Comment est-ce que tu conçois ces vidéos ? 

J’écris les textes quasiment tout le temps tout seul. Après, j’aime bien co-réaliser ou réaliser parce que j’ai l’habitude maintenant. Pour le montage, c’est mon frère qui m’aide et ma sœur fait les musiques. 

Combien de temps de travail te faut-il environ pour faire une vidéo ? 

C’est très variable en fonction des vidéos. Le court-métrage que j’ai mis en place dernièrement, et que j’ai filmé il y a quelques mois déjà, m’a vraiment pris énormément de temps. C’était plusieurs jours de travail, de tournage et de préparation post-production. Et l’on est toujours en train ! C’est hyper variable en fonction des vidéos : certaines me demandent énormément de travail et d’autres, peu. Ce n’est jamais moins de plusieurs jours de travail quoi qu’il arrive.  

Comment choisis-tu les thèmes de tes vidéos ? 

C’est en fonction de mon inspiration ou des moments. Là, j’ai parlé du conflit palestino-israélien : donc, là, c’est l’actualité qui m’a inspiré. Parfois, il y a des choses qui m’inspirent parce qu’il y a des éléments à dire et parce que c’est marrant. C’est surtout en fonction des messages que je veux faire passer ! 

Franjo, quels sont tes projets pour les mois à venir ? 

Je vais tourner avec mon spectacle. Mon projet à moyen terme est d’aller en région le présenter à ceux qui ne l’ont pas encore vu !

Tu vas revenir prochainement dans le Grand-Est. Peux-tu nous en parler ? 

Je passe le 26 janvier à Strasbourg (L’illiade Illkirch-Graffenstaden) et il reste peu de places donc c’est vraiment cool et je prévois de revenir ! Je reviendrai aussi sur Metz, probablement à l’Arsenal en 2025 et à Nancy également à la salle Poirel.

Si tu devais donner une phrase pour faire venir le public à ton spectacle, quelle serait-elle ? 

« Tu vas passer un très très bon moment !  Et tu vas oublier tous tes soucis du quotidien. »

Journaliste : Laura CAVELIUS

Photographe : Audrey 2 la X Photographie

0 commentaires

Mots clés :

Rotary

Le Rotary Club d’Attert, Sûre et Semois Le...

Nos sponsors