Logo info Brabant Wallon

Voyage dans l’Univers du Steampunk avec Lady Amber

Fév 15, 2024 | 2024, ACTUALITES, Belgique, France, Luxembourg, Steampunk, steinfort

Info>>lux >> 2024 >> Voyage dans l’Univers du Steampunk avec Lady Amber

Courte biographie Steam

Lady Amber J. Navel-Late, anglaise d’origine, est entrée au service secret de Sa Majesté la Reine Victoria dans le but (non avoué) de retrouver les assassins de son père et de son mari Alistair Navel-Late.

Elle est capable d’endosser de multiples personnalités et se camoufle aisément au sein de toutes les couches de la société et dans les régions de France, Belgique et Luxembourg.

C’est au cours de ses missions ultra-secrètes qu’elle rencontrera à plusieurs reprises son alter-ego des services secrets belges, Antoine Jolivet.

Quand et comment avez-vous découvert le steampunk ?


C’est à l’issue d’une démonstration de danse populaire que j’ai rencontré un étrange personnage vêtu d’un pantalon rayé, d’une jaquette, d’un gilet avec montre à gousset et coiffé d’un chapeau melon.

A là fois intéressée et intriguée, j’ai entamé la conversation et c’est là que j’ai entendu pour la première fois le mot « Steampunk ».

Et j’ai mis le doigt dans l’engrenage… Cet homme, c’était Antoine Jolivet (le vrai, pas le personnage de roman).

Quels aspects de l’ère victorienne vous inspirent le plus dans le steampunk ?


Le style, l’élégance, le costume, aussi bien masculin que féminin. Toutefois j’apprécie particulièrement la liberté propre au Steampunk de concevoir costume et personnage sans les obligations de la reconstitution historique, tout en respectant les codes et inspirations de l’époque.

Pouvez-vous nous parler d’un projet steampunk sur lequel vous avez travaillé et qui vous tient à cœur ?


L’élaboration de mon premier costume (vraiment personnel) ne fut pas chose aisée.

Il a fallu que je comprenne et m’approprie les codes du mouvement Steampunk. Ce fut une succession de dialogues du genre :

«  Et ça, qu’en penses-tu ?

-… Non ! – Alors ceci ?

-… Non !

– Plutôt ça alors ?

– Oui … mais… Non ! » etc.

J’ai fini par intégrer ma couleur favorite (l’orange), on a trouvé des éléments en chinant les brocantes, et pour finir, en créant la pièce maîtresse du costume : un corset, pensé et dessiné par Antoine et moi et réalisé par une talentueuse corsetière parisienne, Angie-Art.

Comment interagissez-vous avec la communauté steampunk et participez-vous à des forums, des conventions ou des groupes en ligne ?


Je m’intéresse beaucoup aux artisans, je discute avec eux lors des rencontres en conventions et salons, ce qui aboutit à participer à des défilés, des shootings et, dans certains cas, à créer de véritables amitiés.

Les échanges en direct lors des événements (salons, pique-niques, Noël Steampunk…) avec les membres de la communauté, découvrir le comment, le pourquoi de leurs costumes, les techniques utilisées…

plus encore que les interactions virtuelles, voilà ce qui me motive.


Quelles œuvres littéraires ou films steampunk ont eu un impact significatif sur votre passion pour ce genre ?


Déjà à la base, j’aimais les films en costume (Sherlock Holmes, Adèle Blanc-Sec…). La version du « Tour du Monde en 80 jours » avec David Tennant a été jusqu’à m’inspirer un costume et un chapeau.

Comment décririez-vous votre style personnel dans le steampunk ? 


Ce que je porte reflète ma personnalité réelle, mais à une autre époque que celle où nous vivons.

Mon style steam est plutôt victorien, épuré, élégant (du moins le pensé-je). J’essaye tant que possible d’avoir toujours une petite touche orange (bijou, détail, …), on ne s’appelle pas Lady Amber pour rien.

Il m’arrive aussi d’être là où on ne m’attend pas. Ainsi un costume d’inspiration militaire ou Dieselpunk…

Alliez-vous technologie moderne et esthétique rétro dans vos créations ?


Les matières qu’il m’arrive d’utiliser ne sont pas nécessairement conformes à l’époque victorienne (fibres synthétiques, tissus d’ameublement…)

Quel est le plus grand défi que vous avez rencontré en créant un objet ou un costume steampunk ?

Le plus grand défi a été de… réaliser pour la première fois un costume complet, de la conception à la couture.

Voyage dans l’Univers du Steampunk avec Lady Amber

Comment percevez-vous l’évolution du steampunk au fil des années ?

N’étant arrivée dans le mouvement que depuis 2018, je manque un peu de recul pour percevoir une évolution.

Avez-vous des projets steampunk en cours ou prévus pour l’avenir ?


Oui. Mais… chuuuut !


Selon vous, le steampunk influence-t-il la culture populaire actuelle ?

Je vois de plus en plus d’éléments steam (haut-de-forme, goggles, engrenages…) lors d’événements, concerts, dans des films.

Le steampunk, … pour vous, voyageurs temporels, … vous prend-il du temps ?

Oui ça prend du temps. Le temps de trouver la bonne pièce, le bon tissu, le bon accessoire… Savoir dans sa tête ce que l’on veut sans pouvoir vraiment l’expliquer, mais savoir que c’est exactement cet élément-là au moment précis où je le vois apparaître devant moi.

Et pour finir, quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite s’initier au steampunk ?

Soyez vous-même. Respectez-vous. N’essayez pas d’être quelqu’un d’autre.

Voyage dans l’Univers du Steampunk avec Lady Amber

Texte de Benoit Geets  et photos de Benoit Geets  , Marc Vervaene , …

Infos Steampunk

0 commentaires

Rotary

Le Rotary Club d’Attert, Sûre et Semois Le...

Infos >> Partenaires

[forminator_form id="1418107"]

Nos sponsors