Logo info Brabant Wallon
Info>>lux >> Pays >> Belgique >> Wallonie >> Province de Luxembourg >> Les carriers et les scailtons de la province de Luxembourg

Les carriers et les scailtons de la province de Luxembourg fournissaient les pierres brutes aux fendeurs d’ardoises, notamment, qui ont fait la célébrité de nos villes, comme Martelange, Herbeumont et Bertrix, et dont on a parlé la semaine dernière.

Les mineurs et les carriers : deux métiers indissociables (Copyright https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/ff/Altes_Foto_Arbeiter_Steinbruch_St._Margarethen.jpg).
La statue du Fendeur, à Martelange (Copyright https://www.carnaval-martelange.be/front/images/carnaval/pic_prince/martelange_prince_2019_206.jpg).

Ce n’était pas un travail facile car le schiste se présente souvent en longs puits verticaux aux parois friables et forts difficiles à creuser pour l’extraction des feuilles.

La carrière de schiste de Herbeumont (Copyright https://www.ardoisieres.be/files/uploads/2017/03/pan-de-schiste.jpg).
Plaques de schiste brutes (Copyright https://www.ardoise-fr.com/img/plaque-schiste-rugueux.jpg).

On parle souvent des carrières de charbon du Borinage, mais les mines de schiste n’étaient pas tristes non plus.

Les ouvriers se levaient vraiment très tôt le matin, avec leur casque, leur foulard et leur pioche, puis ils descendaient, par le biais de cordes à noeuds ou de nacelles, voire d’ascenseurs souffreteux, à des profondeurs parfois très importantes.

Les mineurs prennent un instant de repos pour la photo (Copyright https://www.retronews.fr/sites/default/files/styles/rn_large/public/icono_2_lens_p1_5_-_copie.jpg?itok=FsAHvHPk).

Les mineurs respiraient de la poussière de schiste et d’ardoise, ce qui n’est pas vraiment bon pour la santé, et ils devaient encore faire avec la luminosité plus ou moins minime, selon la profondeur des galeries qu’ils suivaient.

L’eau des nappes phréatiques causait souvent des innondations, des courts-circuits, des éboulements, des rhumatismes et des maladies respiratoires, à force de traîner dans un environnement humide.

Les coups de grisous existaient également, puisque le schiste est souvent associé à un gaz qu’on appelle : « le gaz de schiste », et qui était fort dangereux.

Un coup de grisou pardonnait rarement à ceux qui étaient près de la flamme (Copyright https://idata.over-blog.com/5/64/47/37/Narbonnais/Inde/Paques/coup-grisou-.00jpg.jpg).

Les enfants, qui entraient les premiers dans les galeries plus profondes avec le canari, risquaient, en plus de tout ce qui est mentionné ci-dessus, une mort par suffocation dans le gaz.

Parfois, une simple bougie remplaçait le canari, avec tous les risques d’explosion que cela comportait (Copyright https://www.rts.ch/2020/02/25/17/11/11120244.image?w=960&h=720).

De plus, si la flamme de leur lanterne entrait en contact avec une nappe de gaz souterrain, l’explosion et les éboulements consécutifs pouvaient tuer plusieurs personnes.

Le canari, avec ses plus petits poumons, mourrait donc plus vite si le gaz envahissait les galerie et, si les mineurs pensaient à vérifier son état assez souvent, cela leur donnait un signal d’alarme pour évacuer les lieux en attendant que les émanations toxiques se dissipent.

Le canari, ce héros méconnu de nos anciennes mines (Copyright http://enecartdeperformance.blogspot.com/2018/08/pourquoi-ce-blog.html).

Je trouvais intéressant de rappeler cette partie du passé de notre province de Luxembourg car ces travailleurs ont permis, suite à un édit des gouverneurs des Pays-Bas autrichiens à la fin du XVIIIème siècle, de couvrir les toits de multiples maisons et d’en diminuer la fréquence et la gravité des incendies.

Il existe une confrérie gastromique qui perpétue le souvenir de ces ouvriers, qui ne gagnaient pas beaucoup alors qu’ils prenaient beaucoup de risques.

L’emblème des Scailtons de Bertrix (Copyright http://www.confreries.be/CNL/conf/scailtons/images/LOGO-SCAILTONS.jpg).

Cette confrérie, ce sont les Scailtons de Bertix, dont j’ai déjà parlé dans une autre chronique l’année dernière, et qui défendent le plat de nos vaillants ouvriers : les patates aux rousses, que je vous recommande si vous avez faim.

La Confrérie des Scailtons de Bertrix (Copyright http://www.confreries.be/CNL/conf/scailtons/index.htm).

Retrouvez cette chronique, et les autres, sur la page de Vivacité Luxembourg, sur Infolux, ou sur ma page facebook, Fabrice D-E B-A-C-K- E-R , ou sur les autres médias sociaux pour plus d‘informations.

Page Facebook de Fabrice : https://www.facebook.com/profile.php?id=100017807142373

Twitter de Fabrice : @Fab_De_Backer

Instagram de Fabrice : fabrice.de_backer

Tik Tok de Fabrice : https://www.tiktok.com/@fabrice_de_backer

Fabrice De Backer

0 commentaires

Infos >> Partenaires

[forminator_form id="1418107"]

Nos sponsors